Salon de la Musique et du Son à Paris 8-12 Septembre 2006
Salon de la Musique et du Son

Alors que dire de ce salon sinon que c'était énorme? C'était le premier vrai grand salon de musique que je faisais et ça en valait vraiment la chandelle.
De nombreux stands, des instruments variés et des artistes à notre service. Un pur bonheur. Déjà ce n'est que par hasard que j'ai pu faire ce salon. Une simple affiche toute discrete dans le métro parisien, quoi qu'il en soit, le samedi 8, accompagné de ma brave mère je me rends a ce salon.Pour ceux qui connaissent c'etait au parc des expositions aux portes de versaille.
En gros y a 12 salles (enfin plûtot batiments) immense et quand tu rates l'ouverture de ta salle tu te tappes 45 min de marche pour la retrouver....c'est ce qu'il nous est arrivé à ma mère et moi même. Quoi qu'il en soit nous finnissons par y arriver. L'entrée coute 10€. C'est pas donné mais c'est carrément pas cher une fois qu'on sait ce qu'il y a. En plus il faisait un tarif de 15€ pour ceux qui comptais venir plusieurs jours.

Bon alors on rentre et là, première impression: déception. On rentre on se demande si c'est pas une mauvaise blague. Tout juste trois stands de pacotille et on comprend pas bien d'où sortais le son de fou qu'on entendais à l'exterieur. Là on s'avance et PAF une claque. Passé les premiers stands, se dévoille une pièce immense. Je dirais au jugé 7000 ou 8000 mètre carré. Un truc énorme quoi. Et ça rien que pour les stands. Vous rajoutez une salle de concert faisant bien 1000m carré, une deuxième de 500 plus plein de petites salles pour les ateliers et tout et tout.

L'organisation des stands était des plus classique, comme ça, sûr de pas se perdre. D'abord les vents, cuivres puis viennent ensuite les petits stand de grattes/basses puis les gros du genre; ensuite les batteries puis les GROS proposant un peu de tout. L'accent a beaucoup été mis sur le moderne. Dans tous les styles de musiques. Les instrus en expo étaient tout dernier cris, aussi bien pour le jazz que pour le métal.
Normal vous me direz ils sont là pour montrer les futures nouveautés qui ne sont même pas encore en vente, mais c'est vrai qu'un petit stand Old School Fender aurrait carrément été la bienvenue.
Enfin qu'à cela ne tienne; je me lance a la conquète de tous ces instruments de rêves. D'abord un peu timide, pas encore habitué a un tel rassemblement j'effleure d'abord avec amour tous ces manches (pas d'arriere pensées svp) [Note de Shark: on y croit,on y croit =D] qui se présentent a moi, puis je les enfourne carrément pour les faire jouir en public.
Bon je vais pas vous faire un détail de toutes les grattes que j'ai essayé (d'ailleurs y en a tellement que je risque pas de me souvenir de toutes) mais je vais vous parler quand meme de celles qui m'ont marquées.
D'abord l'Explorer, j avais jamais touché une Explorer....quel extase des sens. Un pur bonheur. Savoir que Dimmbag Darrel a joué la dessus....wouw ca fait tout drole. Le manche est super accessible aussi bien dans les aigus que dans les graves. On peut joué au niveau du genoux sans souci de contorsion du poignet.
Vient ensuite un petit ampli (enfin un peu gros quand meme, 150Watts) dont j'ai malheureusement oublié les références. Le son était tout simplement enorme. Quelqu'un peut peut etre m'aider a m'en souvenir: y'avait une loupiote bleue quand il était allumé. J'ai essayé la version 15 ou 20W aussi. Le son est tout aussi énorme. Le gain peut se moduler a souhait, la touche d'originalité se faisant dans le fait que l'on pouvait modifier à la fois l overdrive et la disto sur un même canal. En gros on pouvait avoir un son super gras mais clair ou un son super fin mais bien saturé comme des réglages plus classique comme un bien lourd bien gras bien saturé. Si je ne dis pas de bêtise c'était un line 6. C'était en tout cas L' ampli du salon, il était présent sur tous les stands ou presque.
J'ai remarqué un Marshall 500W de la mort qui tue aussi mais j'ai malheureusement pas pu l'essayer, on notera la presence de monsieur Marshall en personne sur ce stand, mais malheureusement j'étais pas là le jour où il y était.
Le stand Fender était un peu petit et trés peu de gratte était présente. Il y avait même qu'un seul ampli de test je crois bien.

Du coup la queue était assez prononcée je ne m'y suis donc pas trop attardé. Je regarde ensuite la fiche des concerts et que remarque-je? que M. Rondat en personne fait une demie heure de show dans 5 min. Je me précipite donc dans la salle des concerts mais je tombe pas sur l 'artiste escompté. Ce que je vois et un melange de musique carribéénne à la sauce je sais pas trop quoi, juste avec une batterie et une basse, le bassiste était boaf et le batteur trop orienté sur le feeling, du coup un coup de caisse claire toutes les 5 minutes ca m'a vite gavé et j'ai même pas retenu le nom du groupe. Les fréres quelque chose. Et je suis encore plus dessus quand je remarque qu'en fait Rondat ne passera que le lundi.

Qu'à cela ne tienne je retourne tester des grattes. Puis je m'attarde sur le stand Yamaha. Sans doute le plus grand du salon. Autant dire qu'il etait énorme, y avait bien 4 rangées de 10 de grattes et basses, un paquets de pianos, de machines, de gadgets en tout genre et le reste en batterie. A 80% des batteries electroniques; les 20% restant étants des bêtes de batteries reservées au plaisir des yeux. Malheureusement, une batteuse moissonneuse ca prend de la place. Du coup difficile d'en mettre trop.Il y avait donc 5 batteuses electroniques dont deux a double pédales. Et là, pardonnez moi si je profanne mais une batterie electronique.....C'EST LE PIED. Bon ok, là c'était pas la petite batterie, c'était THE bête. Le truc à reconnaissance de puissance, de lieu et de force de frappe. Un truc de malade. Enfin bon, quel bonheur de pouvoir trouver des sons des plus agressifs possible.mmmmmh que du bonheur. En plus c'était la premiere fois que je touchais a une double. Rhaaa quelle extase. Autant dire que je regrette pas du tout la demi heure que j ai passé a attendre sagement mon tour. En plus comme par enchantement y avait personne derriere moi j'ai donc pu profiter pleinement et autant de temps que je voulais de cette engin de mort si agreable a manier.
Petit tour dans les stands, et là, qui c'est que je vois t y pas dans le stand Explorer....MICHAEL ANGELO. LE Michael Angelo, le seul l'unique. J'aurais jamais pensé le voir la sachant qu'il avait déjà fait le salon de Bellfort (Marshall et Rondat aussi me direz vous mais même). Enfin, vraiment une pure demonstration d'indépendance des membre énorme (et un super sens de l'humour). C'est incroyable de pouvoir jouer en tapping comme ca sur deux manches et avoir un son aussi net. J'ai frolé un des médiators qu'il a lancé (et je suis tombé sur le connard qui la eu a ma place avant hier par le plus grand des hasard, c'est pas enorme ça? Du coup il m'a invité a venir jouer une fois pour le trip dans son groupe(enfin c'est une autre histoire). Tout ça pour dire que ce qu'il fait est vraiment incroyable. Il a une notion du rythme hors du commun. Comment peut-on tenir en triolet d'une main et en sextolet de l'autre? Un truc de fou moi je vous dis.

Petit tour ensuite au stand tzigane où nombre de cymbales de tout genre et de tout pays sont en expo, mais surtout ou une salle est approvisionée en guest toute la journée. Je n'ai malheureusement pas pu m'y attarder trop longtemps parce qu'il fallait quand même que je m'inquiette de tout voir mais le peu que j'ai vu, c'etait apparement des invité de haut niveau à la batterie. J'ai malheureusement pas la liste des artistes je vais essayer de la trouver un peu plus tard. Je continue mon chemin et je me retrouve devant un mini stand de cordes Savarez. Mais à ma grande surprise il ne s'agit pas de corde nylon mais bel et bien de corde acier pour nos chères electriques. Et oui Savarez se lance dans le son electrique à partir de novembre normalement. Je tappe la discu avec le gars et j'apprends donc qu'il existera deux types de cordes: des cordes avec un son bien rond pour le jazz et rock, ainsi qu'un autre type avec un son plus brillant. On dénotera malheureusement la présence du plus gros tirant uniquement pour le son bien rond. Pour ceux que ca interresse, ces cordes seront le sujet d'une offre promotionnelle tout le mois de novembre et le mois de decembre. A savoir un jeu acheté egale le deuxiéme a 2€. Je vous direz ce qu'elles valent: il m'a offert un tee shirt et deux jeux de cordes gros tirant. Un de chaque serie.

Viennent ensuite les stands de guitares classiques. Quel ne fut pas mon bonheur de jouer sur des guitares de prestige. J'osais a peine trop en jouer de peur de les profaner. Pis de toute facon, avec tout le bruit autour, on s'entendait pas jouer.
J'ai pu essayer aussi le dernier Rack Line 6 (sur une superbe flying V au passage). Un ptit rack bien sympatique qui permet de jouer en silence. Le son est énorme à condition d'avoir un bon casque. On retrouve les effets basiques tel que delay, reverb, chorus; ect mais la puissance de ce rack se ressent surtout au niveau de la disto qui est vraiment d'une chaleur peu commune, a la limite de l'ampli a lampe. Un peu de deception sur le son clair qui n'a rien de transcandant et l'impossibilité de combiner les effets (excepté la reverb cela va de soit). Ce rack est une super alternative pour les gens qui comme moi vivront ou vivent déjà en appart. Bon j'ai deja une pedal d'effet zoom je n'ai donc pas d'interet direct a prendre ce rack line 6 mais j'avoue avoir été scotché. Je pense que sur une bafle le son peu tout simplement être enorme.

On passe ensuite au stand de complaisance, divertissement dirons nous. Tout d'abord l'Acoustigloo. De l'exterieur ca ressemble a une grosse tente en forme d'igloo, c'est peut etre parce que c'est effectivement une grosse tente en forme d'igloo. La prestation qu'ils proposent est de nous emmener dans un monde ou nous persevrions les sons differement. Dans cette tente ronde avec l'ouverture type des igloo (donc la tente igloo) se trouve 8 haut parleurs disposés en cercle autour de nous. On nous annonce que l'on va ecouté une sonate de je ne sais plus quel artiste qui a fait son concert dans une piscine juste avec une chanteuse et je sais plus quel instrument, les deux musiciens etant enfermés dans une bule d'air dans la piscine et les spectateurs etants dans l'eau. Lors de ce concert le son etait transmi au spectateurs par le moyen de 8 haut parleur immergés en cercle autour d'eux.
Bon nous on avait pas la piscine mais on avait les hauts parleur, c est deja pas mal. La sonate durait 21 minutes....que dire si ce n'est que je me suis grave fait chier pendant 21 minutes. Et ca semblait etre le cas de tout le monde dans l'igloo. On a tous eu l'impression de perdre 21 minutes de notre temps (surtout ma mere qui avait raté le début d'un concert pour tester ca). Je serais incapable de dire quoi que ce soit la dessus. En fait ca peut etre une musique bien trippante mais dans certaines conditions; la en plein salon de la musique, c etait carrement pas les conditions.... en gros ca en ressort un son super psyché et totalement inorganisé. Un truc de fou. De temps en temps on avait effectivement l'impression d etre dans l'eau, entendant le bruit des courant sur le sable, sauf que la le sable serait de gros cailloux en je sais pas trop quoi. Enfin grosse deception.

Un peu plus loin etaient présent des ateliers d'apprentissage à la musique et ma mere s'est laissée tenter par une demi heure de saxo ( c'est son reve de faire du saxo^^). Je n'etais malheureusement pas là pour voir ca, je devais être occupé a bourriner sur les pads Yamaha.


Voila en gros ce qui m'a marqué. Mais c'est loin de faire le tour de tout ce qu'il y avait. De nombreux stands proposaient des sessions dedicaces, de nombreux magazines étaient sur place et l'ont pouvait dégoter tous les numéros manquant à notre collection de mag musical préféré.
J'ai malheureusement raté le concert classique de l'après midi, je n'ai trouvé la salle que trop tard, les musiciens pliaient bagages. J'ai eu le temps de voir du niveau, du trés haut niveau. Il avait des experiences en tous genres.


Site Officiel

Rédacteur : Matrox