Hypocrisy
hypocrisy
C'est en 1990 dans sa villle natale de Stockholm que Peter Tägtgren fonde Seditious projet solo rapidement rebaptisé Hypocrisy. De retour d'un voyage en Floride où la scène death des Morbid Angel, Obituary, Death et Deicide l'a particulièrement impressionné, il veut créer en Suède un groupe brutal capable de rivaliser. Il écrit et compose durant l'année 1991 et parvient à s'entourer de Jonas Osterberg à la guitare, Mikael Hedlund à la basse, Lars Szöke derrière les fûts et Magnus "Masse" Broberg au chant. En 1992, leur premier album Penetralia se pose dans le plus pur style death avec de nombreux couplets satanistes et anti-chrétiens, ce que leur deuxième album Osculum Obscenum vient confirmer de belle manière l'année suivante. Pour l'occasion, le groupe signe chez Nuclear Blast qui ne les quittera plus.

Avec le départ de Jonas et de "Masse" qu'on retrouve aujourd'hui au sein du groupe de black metal Dark Funeral, le groupe se transforme en power trio, Tägtgren s'emparant du micro en plus de sa guitare. Dès 1994, The Fourth Dimension introduit le style Hypocrisy fait de mélodies hantées, d' atmosphères sombres et torturées, et de guitares aériennes, parfois très rock, qui contrastent avec les blasts d'une musique toujours très agressive. En 1996, Abducted, nanti d'une production et d'un son fabuleux, s'enrichit de thèmes inhabituels entre conspiration gouvernementale et OVNI, donnant libre cours à un climat angoissant. Parallèlement, le groupe enregistre deux albums de black metal sous le nom de The Abyss. En 1997, The Final Chapter, toujours pris entre death ultra-rapide et morceaux mid-tempos mélancoliques, annonce selon son leader la fin de Hypocrisy. Peter Tägtgren, propriétaire depuis des années du studio Abyss, semble s'engager dans d'autres voies de production et d'enregistrement notamment au sein de son groupe d'electro indus Pain (4 albums depuis 1997).

Mais, la pression du public est trop forte et le groupe revient en force avec le live Hypocrisy Destroys Wacken en 1998, suivi d'un formidable nouvel album sobrement intitulé Hypocrisy en 1999, qui multiplie les passages atmosphériques riches de claviers et de guitares élaborant des structures complexes, avec un travail sur les voix permettant au groupe d'atteindre des sphères encore inconnues jusqu'alors. Suivent en 2000, le brutal Into The Abyss, ainsi que Catch 22 en 2002 et The Arrival en 2004, deux disques que beaucoup jugeront décevants et surproduits. Le groupe s'est joliment repris en 2005 avec Virus, dernier album en date sur lequel on retrouve à la batterie le monstrueux Horgh, du défunt groupe de black metal Immortal, qui prend la suite de Lars parti l'année précédente. Outre Hypocrisy, Peter Tägtgren poursuit une brillante carrière de producteur, notamment pour Immortal, Dark Funeral, ou encore Dimmu Borgir. En 2004, il a également posé sa voix sur l'album Nightmares Made Flesh du all-star band death suédois Bloodbath.


Rédacteur : Shark